Articles récents
Catégories
Hashtags
Cultures Nordiques | Petite histoire d’Halloween dans les pays scandinaves
237
single,single-post,postid-237,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,side_area_uncovered_from_content,qode-content-sidebar-responsive,qode-theme-ver-9.4.1,wpb-js-composer js-comp-ver-4.11.1,vc_responsive

Petite histoire d’Halloween dans les pays scandinaves

halloween stockholm scandinavie

Petite histoire d’Halloween dans les pays scandinaves

À quelques jours de la très populaire fête d’Halloween, je reviens ici sur son histoire, et plus particulièrement sur ses origines dans les Pays Scandinaves. Car si la tradition des citrouilles et autres monstres effrayants s’est en effet développée au XIXème siècle aux États-Unis, les origines d’Halloween remontent au Moyen Âge européen celtique et nordique.

Et si tous ces détracteurs d’Halloween en Europe avaient (un peu) tort ?

Les origines celtiques d’Halloween : la fête du Samhain

Contrairement à aujourd’hui, Halloween – qui célèbre, rappelons-le, la Fête des morts, veille de la Fête de la Toussaint – était une célébration païenne pratiquée par les celtiques d’Irlande, d’Écosse et de l’île de Man. Le Samhain (ou Samain – j’ai ici préféré l’orthographe irlandaise) annonçait en effet l’arrivée de « l’année sombre », le calendrier celtique étant composé de deux saisons : une sombre et une claire.

À partir du VIIIème siècle, les moines irlandais ont fixé le jour du Samhain au 1er novembre, jour de la Toussaint. Fête obligatoire au sein des sociétés celtiques païennes, le Samhain donnait lieu à de nombreux rites druidiques, à des assemblées et à des banquets rituels. Dans la littérature irlandaise, cette fête est attestée jusqu’au XIIème siècle.

Pour info, « Halloween » est la contraction de l’anglais « All Hallow-Even » signifiant « Eve of all the Saints’ Day » (Veille du Jour de Tous les Saints – traduction libre).

Et la Scandinavie, dans tout ça ?

L’Álfablót, l’Halloween scandinave

La signification du mot « Álfablót » nous renvoie automatiquement à la mythologie nordique puisqu’on peut le traduire par « Sacrifice des elfes ». Dans la tradition nordique, les elfes avaient des pouvoirs intimement liés aux ancêtres et à la famille. Cette célébration avait lieu lorsque les récoltes étaient faites et que les animaux étaient bien gras. Le Sacrifice des Elfes était organisé pendant l’automne. On en sait malheureusement très peu sur cet Halloween scandinave, fête locale et familiale qui avait lieu au sein même des maisons ou des propriétés, et qui était tenue par la maitresse de maison. Il semblerait que le Dieu Odin soit également très lié à l’Álfablót, et que le maître de maison, appelé « Ölvir », y ait un rôle tout particulier, peut-être celui de maître de cérémonie ou de maître du rituel. « Öl » signifie « bière », un élément particulièrement important des rites païens norvégiens par exemple.

Le roi Olaf II. Source/Wikipédia

On retrouve des traces de cette cérémonie chez le skald (poète) norvégien Sigvatr Þórðarson (995-1045), poète islandais auprès du roi Norvégien Olaf II de Norvège (l’un des premiers rois chrétiens de Norvège). Dans son ouvrage « Austrfararvísur », il explique comment, s’étant rendu en Suède durant l’automne 1018, entre la fin du mois d’octobre et le début du mois de novembre, les lois de l’hospitalité lui ont été refusées par les populations locales à cause de la célébration du Sacrifice des Elfes. Les maisons y étaient alors considérées comme sacrées, réservées au cercle privé, et les suédois païens de l’époque, en pleine célébration, refusèrent au skald et à ses compagnons l’entrée de leur maison, alors même que ces derniers avaient leurs nez collés à leurs fenêtres !

Enfin, selon les poèmes de l’islandais Kormákr Ögmundarson (dans son ouvrage « Kormákr Saga » – Xème siècle), le rituel de l’Álfablót consistait à sacrifier un taureau sur une colline habitée par des elfes. 

 

Les Elfes de la prairie par Nils Jakob Olsson Blommér.

Scandinavie, Halloween et époque moderne

Avec la christianisation de l’Europe au Moyen Âge, il est évident que ces traditions ont peu à peu disparu, laissant place aux célébrations religieuses chrétiennes telles que la Fête des Morts et la Fête de la Toussaint, célébrées les 31 octobre et 1er novembre, exactement à la même période de l’année que l’Álfablót. Il faut attendre le XXème siècle, et plus particulièrement les années 1990, pour que les fêtes d’Halloween fassent leur grand retour en Scandinavie, et ce à l’aide d’un marketing solide tout droit venu des États-Unis. Halloween est aujourd’hui célébrée partout en Scandinavie, à grands coups de sorcières, de citrouilles et de friandises. Il faut bien avouer que la pénombre qui règne chez nos voisins nordiques en automne et en hiver est particulièrement propice à la célébration de nos morts, et à leur veille.

Halloween à Stockholm. Source/Royaux Suédois

Qui se déguisera en elfe, cette année ?

Tags: